Expositions

Des expositions permanentes et temporaires sont proposées au manoir Globensky et au moulin Légaré dans le Vieux-Saint-Eustache.  

La rébellion de 1837 dans le comté des Deux-Montagnes (exposition permanente)

Intitulée La rébellion de 1837 dans le comté des Deux-Montagnes, cette nouvelle exposition présentée au manoir Globensky marque un virage important dans l’interprétation de la mobilisation et de la résistance patriote de la région. En ce sens, l’exposition intègre un contexte sociopolitique élargi, les troubles de 1837 dans le comté des Deux-Montagnes s’inscrivant dans un bouillonnement politique propre à notre région. L’exposition couvre désormais les années 1827 à 1837. En fait, l’année 1827 marque un tournant indéniable dans l’histoire politique du comté des Deux-Montagnes (alors nommé comté de York), d’abord, pour la guerre des subsides qui opposent au Bas-Canada les députés patriotes de Louis-Joseph Papineau au gouverneur Dalhousie, mais aussi dans la région en raison des agissements controversés du seigneur, lieutenant-colonel et député de la circonscription.

En 1834, la mobilisation réformiste dans Deux-Montagnes atteint un point de non-retour. Les élections tenues la même année, sur fond des 92 Résolutions, seront d’une « partisanerie » peu commune. Les divisions se cristallisent entre les deux factions antagonistes, soit patriotes versus loyaux. Plusieurs assemblées populaires seront organisées de part et d’autre. Le compte à rebours a débuté. En 1837, Deux-Montagnes se mobilise particulièrement. Une radicalisation s’opère dès l’été avec l’apparition des charivaris politiques. Le reste fait partie de l’histoire : affrontements, arrestations, décès, répressions et réclamations sont finalement abordés dans le cadre de cette nouvelle exposition.

Cette toute nouvelle création muséale utilise un éventail de nouvelles technologies multimédias telles que bandes sonores, écran tactile, etc., et présente de nouveaux artéfacts, autant originaux que reproduits.

Cette exposition a été rendue possible grâce à la participation financière des partenaires suivants : la Ville de Saint-Eustache, le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec ainsi que de la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes.

La gravure : un art à découvrir (exposition temporaire du 29 février au 26 août 2016)

Poster une lettre ou payer votre repas avec une œuvre d’art ? Vous le faites tous les jours.

Venez découvrir le processus créatif, le savoir-faire technique et le génie artistique à l’origine de chaque série de billets de banque et de timbres canadiens, depuis la conception thématique jusqu’à leur émission. En apprenant les secrets des graveurs, vous apprécierez toute la beauté et la complexité de ces œuvres que nous manipulons quotidiennement.

Un programme d’activités créatives et éducatives complémentaires est aussi offert. Les petits et les grands enfants auront la possibilité de devenir eux-mêmes un graveur en créant une estampe, un timbre ou un portrait qui s’ajoutera à la Collection Privée de la Maison de la culture et du patrimoine (manoir Globensky).  

L’exposition est réalisée par le Musée de la Banque du Canada en partenariat avec le Musée canadien de l’histoire.

Renseignements : www.vieuxsainteustache.com ou 450 974-5170.