La majorité des incendies sont liés aux activités humaines et sont faciles à prévenir !

Découvrez nos conseils de prévention et guides touchant différents sujets

  • Enfants : sept comportements sécuritaires à adopter

    L’avertisseur de fumée

    • Pourquoi en avoir un ?

    Les avertisseurs de fumée nous avertissent lorsqu’il y a de la fumée dans la maison.

    • Où l’installer et combien en installer ?

    Près des chambres, dans chaque chambre lorsqu’on dort la porte fermée et un par étage.

    • Pourquoi faire sonner l’avertisseur de fumée ?

    Pour reconnaître le son et s’assurer que l’alarme sonore et la pile sont en bon état de fonctionnement.

    •  Quand doit-on changer la pile ?

    Les fabricants recommandent, par mesure préventive, de remplacer la pile au moins une fois l’an, soit idéalement lorsqu’on recule l’heure à l’automne.

    • Que faut-il faire lorsque l’avertisseur de fumée fait un bip ?

    Lorsque l’avertisseur de fumée émet un bip environ toutes les 30 ou 45 secondes, cela indique que la pile doit être remplacée.

    • Que faut-il faire quand on entend un avertisseur de fumée ?

    Il faut sortir en marchant à quatre pattes sous la fumée et aller au point de ralliement.

    • Que dois-je faire si mon avertisseur a plus de 10 ans ?

    Les fabricants recommandent de le changer pour un tout neuf.

    Déplacement dans la fumée

    • À quatre pattes sous la fumée

    Pourquoi ? La fumée dense t’empêchera de trouver la sortie. La fumée est toxique.

    Plan d’évacuation

    • Toujours laisser les escaliers et les corridors dégagés
    • Enlever la neige sur les balcons pour garder les portes de sortie fonctionnelles
    • Faire un exercice avec la famille au moins une fois par année
    • Faire un exercice à quatre pattes les yeux fermés sous la surveillance d’un adulte

    Point de ralliement

    • Idéalement en avant, près de la rue (tout le monde va pouvoir vous voir)
    • Si on sort par l’arrière, faire le tour de la maison et se rendre immédiatement au point de ralliement
    • Ne jamais retourner à l’intérieur de la maison
    • Toute la famille doit connaître ce point de ralliement

    Les objets chauds qui peuvent nous faire mal

    • Les allumettes et les briquets peuvent nous faire mal parce qu’ils font du feu. Et le feu, ça brûle
    • Les enfants ne doivent jamais toucher à une allumette ou à un briquet
    • Si un enfant trouve des allumettes ou un briquet, il doit le dire à un adulte et celui-ci doit les ranger en lieu sûr
    • À la maison, les allumettes et briquets sont-ils rangés en lieu sûr?

    Éteindre le feu qui brûle nos vêtements : arrête, tombe et roule

    •  Il faut toujours se tenir loin des objets chauds et des objets qui font du feu. Le feu peut nous brûler
    • À la maison, il y a beaucoup d’objets qui font du feu, comme : une chandelle, une chaufferette, le foyer, la cuisinière
    • S’il y a du feu sur nos vêtements, il faut d’abord arrêter, puis se laisser tomber par terre
    • Une fois au sol, on se protège la figure du feu avec ses mains et on se roule par terre
    • On continue à se rouler par terre jusqu’à ce que le feu soit complètement éteint

    Refroidir une brûlure avec de l’eau froide

    • Faire couler de l’eau froide sur la partie affectée jusqu’à soulagement
    • Aviser une grande personne
    • Si la brûlure est sévère, ne pas essayer d’enlever les vêtements de la partie brûlée. Mettre un pansement sec (pas d’onguent ni d’ouate), puis aller à l’hôpital ou appeler le 9-1-1

     S’il y avait un incendie, que feriez-vous en voyant un pompier ?

    • Il faut aller vers le pompier: lorsqu’il y a un incendie, les pompiers nous aident à sortir et ils nous protègent contre le feu
    • Y a-t-il d’autres grandes personnes gentilles qui portent un habit spécial et qui peuvent nous aider ? Les policiers et les infirmières, par exemple

     

    Pour plus de renseignements, communiquez avec le Service de la sécurité incendie.

     

    Fiche-conseil Comportements sécuritaires

  • Aînés : guide de prévention incendie

    Ce guide vise à informer la population aînée des bons comportements à adopter en matière de sécurité incendie. Les adultes âgés de plus de 65 ans décèdent en plus grand nombre des suites d’un incendie, comparativement au reste de la population. Il vise également à sensibiliser les membres de la famille, les amis et le voisinage à la prévention des incendies. Il a été élaboré par un groupe de travail formé des membres du sous-comité de prévention de l'Entraide intermunicipale de la Sécurié incendie des Basses-Laurentides.

    Guide de prévention incendie pour les aînés

  • Diminuer les risques reliés à l’électricité

    Pour éviter un accident et protéger votre vie, lisez bien attentivement ces règles de sécurité.

    L’entretien de votre installation électrique

    Comment faire pour conserver une installation en bon état?

    • Vérifiez les fils, les boîtiers et les autres composants électriques qui risquent d’être endommagés ou qui sont vulnérables
    • Vérifiez les composants électriques exposés à la chaleur et à l’humidité
    • Vérifiez la charge des circuits : assurez-vous que le dispositif de surtension répond au besoin et qu’il n’est pas surchargé
    • Vérifiez que les circuits sont bien identifiés sur le panneau électrique
    • Faites vérifier occasionnellement votre installation électrique par un maître électricien afin de vous assurer du bon entretien des composantes électriques de votre résidence

    Conseils de sécurité

    • Aucune rallonge électrique ne doit être utilisée en permanence
    • Utilisez des rallonges uniquement à titre temporaire lorsqu’il n’y a aucune prise de courant. Employez le bon type de rallonge en fonction du besoin (usage intérieur ou extérieur, etc.)
    • Ne surchargez pas vos circuits électriques. Utilisez différentes prises de courant
    • Maintenez le panneau électrique dégagé et libre de tout obstacle afin d'en faciliter l'accès en cas d'urgence
    • Ne laissez pas de fils électriques sous les tapis, sur des crochets ou dans des endroits exposés. Ces situations peuvent causer l’usure prématurée du fil électrique et augmenter les risques de court-circuit
    • Une prise de courant anormalement chaude est parfois le signe d’un câblage non sécuritaire. Débranchez les cordons de ces prises et n'utilisez pas ces dernières avant qu’un électricien les ait inspectées
    • Placez les fils de vos appareils électriques hors de la portée des enfants
    • Installez des bouchons protecteurs ou des plaques coupe-bise sur vos prises de courant pour protéger les enfants

    Méfiez-vous des pieuvres incendiaires

    • Un conducteur électrique est conçu pour transporter une certaine quantité d’électricité. Si on le surcharge, il chauffera, et ce, souvent jusqu’au point d’engendrer un incendie.
    • L’emploi abusif des prises multiples risque de surcharger les conducteurs installés dans les murs
    • Les fiches multiples sont faites pour un dépannage occasionnel et de très courte durée. Elles ne sont pas une solution au nombre insuffisant de prises de courant

     

    Fiche-conseil Électricité

  • La sécurité dans les immeubles d’habitation

    Lorsque vous entendez l’alarme incendie, votre premier réflexe doit être de vous rendre immédiatement au point de rassemblement.

    Pourquoi doit-il y avoir un plan de sécurité incendie dans votre résidence ou immeuble?

    L’évacuation vise à éloigner les personnes du dan­ger pour les conduire vers un lieu sécuritaire. En plus de définir les rôles des responsables de secteurs et des résidents, le plan de sécurité incendie permet une meilleure coordination de l’évacuation des personnes lors d’un incendie, d’une fuite de gaz, etc.

    Qui a la responsabilité d’établir un plan de sécurité incendie dans votre rési­dence?

    Le gestionnaire de la résidence a la responsabil­ité d’établir un plan de sécurité incendie et d’en informer les occupants.

    Est-il nécessaire de faire des exercices d’évacuation dans votre résidence ?

    Oui, le but des exercices d’évacuation est de s’assurer que tous les acteurs, tant les respon­sables de secteurs que les résidents, connaissent bien leurs tâches et utilisent de façon efficace et sécuritaire les moyens d’évacuation disponibles.

    Quelles sont les responsabilités des résidents lorsque l’alarme incendie est en fonction?

    Lorsqu’ils entendent l’alarme incendie, tous les résidents ont la responsabilité de :

    • Toucher la porte avant de l’ouvrir. Si elle est chaude, il y a vraisemblablement des flammes ou des gaz chauds de l’autre côté. Dans ce cas, ne pas ouvrir la porte, mais aller sur le balcon ou à la fenêtre et suspendre un drap à l’extérieur afin d’être repéré
    • Si la porte n’est pas chaude, l’ouvrir lentement pour s’assurer qu’il n’y a pas de danger de l’autre côté
    • Apporter ses effets personnels seulement s’ils sont à portée de main
    • Suivre les directives du responsable de section
    • Évacuer immédiatement par la sortie d’urgence la plus proche ou celle désignée par le responsable de section
    • Ne pas utiliser l’ascenseur
    • Rejoindre le point de rassemblement prévu et y demeurer regroupés
    • Aviser le 9-1-1 seulement lorsque l’on est rendu au point de rassemblement
    • Ne jamais retourner à l’intérieur de son logement ou du bâtiment
    • Attendre l’autorisation du responsable avant de retourner à l’intérieur de la résidence

    Pourquoi doit-on dégager les issues ?

    Si les portes d’issues sont coincées par la neige ou la rouille et que les corridors et cages d’escaliers sont encombrés ou mal éclairés, il sera difficile de sortir du bâtiment en cas d’évacuation d’urgence. C’est pour ces raisons qu’en toute saison, hiver comme été, les portes d’issues, les balcons, les marches et les voies d’accès extérieures doivent être bien entretenus, déneigés et libres de tout obstacle en tout temps.

    Vos meubles et rideaux sont-ils pla­cés à une distance sécuritaire de vos plinthes électriques ?

    Pour plus de sécurité et afin de prévenir le risque d’incendie, il est préférable de toujours laisser un dégagement minimum de 15 cm (6 pouces) en avant et au-dessus de la plinthe élec­trique.

    L’avertisseur de fumée

    • Chaque logement doit posséder au moins un avertisseur de fumée fonctionnel
    • L’avertisseur de fumée est nécessaire pour prévenir à temps d’un début d’incendie
    • L’avertisseur de fumée vous prévient du danger qui vous menace dans votre logement

    Le système d’alarme incendie

    • Le système d’alarme incendie alerte tous les résidents de l’immeuble du danger qui les menace
    • La sonnerie du système d’alarme incendie doit être assez puissante pour être entendue par tous les locataires de l’immeuble
    • Un système d’alarme incendie comprend des détecteurs de fumée et de chaleur ainsi que des déclencheurs manuels qui sont généralement situés dans les corridors ou près d’une issue

    Quelques informations utiles !

    • L’AVERTISSEUR DE FUMÉE : Chaque locataire a la responsabilité de vérifier et d’entretenir les avertisseurs de fumée, y compris en remplaçant la pile au moins une fois par année.
    • IMPORTANT : Si, pour des raisons de santé ou un problème de mobilité, vous ne pouvez pas faire la vérification et le remplacement de la pile de l’avertisseur de fumée de votre logement, demandez au gestionnaire de l’immeuble de le faire pour vous
    • ATTENTION AUX CHANDELLES : Plusieurs résidences pour personnes retraitées interdisent l’utilisation de chandelles dans les logements. Si l’utilisation des chandelles est permise, nous vous suggérons de ne les utiliser que pour des occasions spéciales et, surtout, de ne pas les laisser allumées sans surveillance
  • La sécurité dans les commerces

    Le commerçant doit veiller à ce que l'environnement soit sécuritaire pour la clientèle et les travailleurs.

    Avez-vous un plan de sécurité incendie ? 

    VOUS DEVEZ EN FAIRE LA MISE À JOUR ANNUELLEMENT !

    Vos responsabilités annuelles

    • Faire vérifier par un spécialiste :
      • Votre système d’alarme
      • Les extincteurs portatifs
      • Vos systèmes de protection incendie tels que gicleurs et installation fixe pour restaurant
      • L’éclairage d’urgence
    • Veiller à ce que l’accumulation de neige sur le toit de votre bâtiment ne soit pas excessive
    • S’assurer que les entrées de gaz naturel et les réservoirs de propane sont facilement accessibles

    Accumulation de matières combustibles

    • Éviter toute accumulation de matières combustibles telles que boîtes de carton ou déchets. Celles–ci doivent être mises dans un conteneur fermé, à l’extérieur, à un minimum de 3 mètres du bâtiment
    • Utiliser des contenants métalliques avec couvercle pour mettre les chiffons d’huile souillés

    Matières dangereuses

    • Les bouteilles de gaz comprimé entreposées doivent être fixées solidement en position verticale avec une chaîne au mur ou dans une cage.
    • Lorsque les bouteilles ne sont pas utilisées, les soupapes doivent être munies de leur capuchon.
    • L’entreposage du propane est interdit à l’intérieur d’un bâtiment. Les réservoirs de propane doivent être entreposés à l’extérieur, dans une cage et à une distance minimale de 1 mètre de toute ouverture telle que portes ou fenêtres.
    • Lorsqu'ils ne sont pas utilisés, les contenants de liquides inflammables et combustibles doivent être entreposés dans un cabinet étanche et homologué.

    Les issues

    • Assurez-vous que les issues sont bien dégagées et fonctionnelles, même en hiver
    • Déverrouillez les issues en tout temps lorsqu’il y a des occupants dans le bâtiment
    • Vérifiez une fois par mois le bon fonctionnement des lumières d’urgence et des panneaux de signalisation « SORTIE »

    Les salles électriques

    • Tout entreposage est interdit dans la salle électrique
    • Les panneaux électriques et les transformateurs doivent être accessibles en tout temps
    • Une distance minimale de 1 mètre de dégagement doit être respectée autour des panneaux électriques

    Les appareils de chauffage électrique

    • S’assurer que les appareils de chauffage électrique respectent les distances de dégagement recommandées par le fabricant

    Pour plus de renseignements sur la prévention incendie, n’hésitez pas à communiquer avec le Service de la Sécurité incendie.

    Sources:

    Ministère de la Sécurité publique

     

    Fiche-conseil Sécurité dans les commerces

  • La sécurité dans les industries

    La sécurité incendie dans les industries ne relève pas uniquement des gestionnaires. À titre de travailleur, vous devez vous assurer chaque jour que votre environnement de travail est sécuritaire. Vous avez la responsabilité de bien connaître votre lieu de travail ainsi que les plans d’évacuation, l’emplacement et le fonctionnement des extincteurs portatifs et les procédures d’urgence en cas de sinistre.

    Fiche sur la sécurité dans les industries

    Les issues

    • Assurez-vous que les issues sont bien dégagées et fonctionnelles, même en hiver
    • Déverrouillez les issues en tout temps lorsqu’il y a des occupants dans le bâtiment
    • Vérifiez une fois par mois le bon fonctionnement des lumières d’urgence et des panneaux de signalisation « SORTIE »

    Les salles électriques

    • Tout entreposage est interdit dans la salle électrique
    • Les panneaux électriques et les transformateurs doivent être accessibles en tout temps
    • Un dégagement d’un (1) mètre doit être respecté autour des panneaux électriques

    Les appareils de chauffage d’appoint

    • Veillez à ce que les appareils électriques de chauffage d’appoint respectent les dégagements recommandés par leur fabricant

    Vos responsabilités annuelles

    Faites vérifier par un spécialiste :

    1. votre système d’alarme
    2. les extincteurs portatifs
    3. les poteaux d’incendie privés
    4. votre système de gicleurs automatique

     

    • Assurez-vous que les raccords pompiers sont en tout temps dégagés, accessibles et bien identifiés
    • Assurez-vous que l’intérieur des raccords pompiers sont libres de tous débris et que les couvercles des raccords sont toujours bien en place
    • Veillez à ce que l’accumulation de neige sur le toit de votre bâtiment ne soit pas excessive
    • Assurez-vous que l’entrée du gaz naturel et le réservoir de propane sont facilement accessibles.

    Travaux de soudure et meulage

    • Effectuez les travaux par points chauds, tels la soudure, le découpage à l’aide d’une torche et le meulage, à bonne distance des matières combustibles comme les murs, les plafonds et les planchers
    • Respectez un dégagement d’au moins 15 mètres des matières combustibles
    • Ayez à votre portée un extincteur portatif à l’eau ou un extincteur à poudre de type ABC
    • Évitez d’effectuer des travaux à proximité des systèmes de ventilation, des têtes de gicleurs et des détecteurs de fumée ou de chaleur
    • Évitez les fausses alarmes en avisant à l’avance votre centrale d’alarme de l’endroit et de la durée des travaux
    • Inspectez bien les lieux après les travaux.

    Matières dangereuses

    • Les bouteilles de gaz comprimé entreposées doivent être fixées solidement au mur, en position verticale, à l’aide d’une chaîne, ou rangées dans une cage
    • Lorsqu’elles ne sont pas utilisées, les soupapes des bouteilles doivent être munies de leur capuchon
    • L’entreposage du propane est interdit à l’intérieur d’un bâtiment. Ce combustible doit être entreposé à l’extérieur, dans une cage située à une distance d’au moins un (1) mètre de toute ouverture telle qu'une porte ou une fenêtre
    • Lorsqu’ils ne sont pas utilisés, les contenants de liquide inflammable ou de combustible doivent être  entreposés dans un cabinet étanche et homologué
    • Lors du transvasement d’un liquide inflammable, une mise à la terre doit être installée afin d’éviter l’accumulation d’électricité statique.

    Pour plus de renseignements sur la prévention incendie, n’hésitez pas à communiquer avec le Service de la Sécurité incendie.

    Sources

    Ministère de la Sécurité publique

  • Les chauffages d'appoint

    Parce qu’il est une source de chaleur intense, le chauffage d’appoint exige d’être installé et utilisé de façon sécuritaire.

    En cas de doute, demandez l’avis d’un expert ou du Service de la Sécurité incendie.

    Conseils de sécurité pour les chauffages d’appoint : gaz, bois et mazout

    • Avant d’entreprendre l’installation d’un système d’appoint, consulter le Service de la Sécurité incendie et vérifier les règlements municipaux en vigueur
    • Informer son courtier ou son assureur de toute nouvelle installation ou modification. Cette procédure pourrait éviter des problèmes lors du règlement d’un sinistre
    • Idéalement, un appareil de chauffage d’appoint devrait toujours porter une étiquette d’homologation
    • S’assurer que l’installation respecte les recommandations du manufacturier et les codes ou normes en vigueur dans la ville (respect des distances d’installation stipulées pour l’appareil et le système d’évacuation)
    • Placer un extincteur dans un endroit accessible en cas de début d’incendie
    • Installer un détecteur de monoxyde de carbone homologué près des chambres à coucher.

    Chauffage au bois

    • Ne pas charger le système de chauffage au bois au-delà de sa capacité
    • Nettoyer et inspecter toutes les cheminées à intervalles réguliers, en tenant compte notamment de la règlementation municipale à ce sujet
    • Ne pas brûler de déchets dans l’unité de chauffage au bois
    • Vider les cendres dans un contenant de métal muni d'un couvercle et les entreposer à l’extérieur de la résidence, car elles restent chaudes pendant 72 h
    • Ne pas utiliser de liquide inflammable (essence, mazout, etc.) pour allumer le bois  dans l’appareil de chauffage au bois
    • S’assurer que la cheminée utilisée a été conçue pour un chauffage d’appoint et qu’elle est en bon état.

    Foyer au gaz

    • Avant d’acheter un appareil, s’assurer qu’il porte une étiquette d’homologation
    • Vérifier la règlementation municipale
    • L’installation d’un foyer au gaz doit être faite par un technicien qualifié
    • Vérifier les instructions du manufacturier avant d’ajouter ou de modifier le manteau de la cheminée ou l’enceinte du foyer
    • Lire avec soin les instructions du manufacturier avant d’allumer le foyer pour la première fois. Il est également important de connaître les consignes dans le cas où la veilleuse est éteinte
    • Surveiller les flammes inhabituelles. Elles signifient que le foyer ne fonctionne pas correctement
    • S’assurer que les ventilateurs et les conduits d’air sont propres et libres de toute obstruction
    • En cas de bris de la vitre protectrice, la remplacer par une vitre fournie par le fabricant et demander l’aide d’un technicien qualifié
    • S’assurer que l’évent extérieur est libre de tout débris ou de neige. S’assurer que les dégagements minimums du fabricant sont respectés
    • Si l’on perçoit une odeur de gaz inhabituelle et persistante, contacter le Service de la Sécurité incendie de la municipalité.

    Poêle au mazout

    • Utiliser la qualité de mazout requise
    • S’assurer que l’appareil porte une étiquette d’homologation lors de son achat
    • Faire installer l’appareil par un technicien qualifié
    • S’assurer de la bonne calibration du brûleur afin de minimiser l’émission de monoxyde de carbone (CO).

    Pour plus de renseignements sur la prévention des incendies, n’hésitez pas à communiquer avec le Service de la Sécurité incendie.

     

    Fiche-conseil Chauffages d'appoint

  • L'extincteur portatif

    L'extincteur portatif: un allié dans la prévention des incendies.

    Fiche sur l'entretien des extincteurs portatifs

    L’extincteur est conçu pour éteindre un début d’incendie.

    Il existe différents types de feux. On les regroupe en quatre classes distinctes et chacune d’elles est identifiée par des pictogrammes différents. Ce sont d’ailleurs ces pictogrammes que l’on retrouve sur les extincteurs portatifs et qui nous aident à déterminer leur efficacité.

    A: feu de combustibles solides (bois, papier, tissu, caoutchouc)

    B: feu de combustibles liquides (graisse, huile, peinture, solvant)

    C: feu d’équipement électrique sous tension (boîte de fusibles, moteur électrique, fils électriques, panneaux électriques)

    D: feu de métaux (magnésium, aluminium).

    Comment choisir l’extincteur portatif approprié ?

    L’extincteur portatif est avant tout conçu pour éteindre un début d’incendie et non un feu de bâtiment. Voici quelques conseils pour faire un choix éclairé :

    • Il doit être facile à manipuler et peser environ 5 à dix livres maximum
    • Pour la maison, un extincteur à poudre chimique de classe ABC est tout indiqué
    • Il doit être muni d’un indicateur de pression
    • L’année de fabrication doit être indiquée sur l’extincteur

    L’entretien des extincteurs

    Certaines conditions d’entretien et d’entreposage permettent de tirer le maximum des extincteurs :

    • L’extincteur doit être visible, accessible et proche d’une issue
    • Le scellé de plastique et la goupille doivent toujours être en place
    • La pression doit être vérifiée à l’aide de l’indicateur de pression
    • Dès qu’un extincteur est utilisé, même partiellement, il faut le faire recharger sans tarder par un spécialiste afin d’en assurer une efficacité maximum
    • Chaque mois, l'extincteur doit être renversé et secoué tête en bas pour maintenir la poudre en suspension
    • Une vérification annuelle doit être effectuée
    • La poudre doit être changée au moins tous les six ans

    Tous les membres de la famille devraient savoir comment utiliser un extincteur portatif et pouvoir le repérer rapidement en cas de début d’incendie.

    Savoir l’utiliser

    1. Prendre l’extincteur par la poignée du bas
    2. Briser le scellé de plastique en tournant la goupille
    3. Tirer la goupille
    4. Diriger le bec ou le cornet de l’extincteur vers la base des flammes
    5. Appuyer sur la poignée du haut pour libérer le contenu de l’extincteur
    6. Balayer la base des flammes
    7. Respecter une distance d’environ 3 mètres

    En cas d’incendie, il faut donc retenir les règles suivantes :

    • Aviser les occupants
    • Évacuer le bâtiment
    • Composer le 911
    • Se rendre au point de rassemblement
    • Ne jamais retourner à l’intérieur

    Rappels

    • Un extincteur est conçu pour éteindre un début d’incendie
    • Toujours prévoir une porte de sortie au cas où les choses tournent mal
    • S'assurer de pouvoir reculer en toute sécurité lorsque l’on utilise un extincteur

    Comprendre le feu…

    Le feu est une réaction chimique qui nécessite trois éléments distincts appelés « triangle du feu ». Le triangle est composé de l’air, de la chaleur et du combustible. Pour éteindre un incendie, il s’agit donc de retirer l’une des trois composantes de ce triangle.

    L’air

    Le feu a besoin d’oxygène. Or, l’air ambiant contient normalement 21 % d’oxygène. En fermant les portes et les fenêtres, on coupe l’apport d’air et la progression du feu est ralentie.

    La chaleur

    Il faut une quantité suffisante de chaleur pour qu’un combustible s’enflamme. Pour l’éteindre, il suffit donc d’en abaisser la température.

    Les combustibles

    Il existe trois formes de combustibles : solides, liquides et gazeux.

    • SOLIDES : bois, papier, tissu
    • LIQUIDES : essence, huile, peinture
    • GAZEUX : propane, gaz naturel, butane

    Pour plus de renseignements sur la prévention des incendies, n’hésitez pas à communiquer avec le Service de la Sécurité incendie.

     

    Fiche-conseil Extincteur portatif

  • Le feu de cuisson

    ATTENTION AU FEU DE CUISSON!

    Au Québec, entre 2003 et 2005, 80 % des incendies sont survenus dans une résidence privée. Dans 17 % des incendies survenus dans des résidences privées, le feu a débuté dans la cuisine. Un feu de cuisson est souvent causé par l'utilisation inadéquate d'un appareil de cuisson ou la négligence humaine. Dans la plupart des cas, l'huile ou la graisse prennent feu parce qu'elles sont devenues trop CHAUDES.

    Quoi faire lorsque la graisse ou l'huile prennent feu?

    • Pour éteindre le feu, couvrez les flammes avec un couvercle de métal ou un extincteur portatif à poudre chimique de classe ABC
    • Éteignez les éléments de la cuisinière, ainsi que la hotte
    • Rangez la casserole au centre de la cuisinière, entre deux éléments ou sur un autre élément qui n’est pas utilisé
    • NE PRENEZ JAMAIS la casserole pour la sortir de la maison; vous pourriez vous brûler et répandre le feu
    • Même si le feu est maîtrisé, faites le 9-1-1 pour appeler les pompiers. Les pompiers vérifieront si le feu ne s’est pas propagé dans la hotte de la cuisinière ou dans les murs. Pour votre sécurité, évacuez votre résidence en attendant l’arrivée des pompiers

    Conseils de sécurité

    • Lorsque vous cuisinez, ne laissez jamais la cuisinière sans surveillance
    • Gardez toujours un couvercle ou un extincteur portatif à poudre chimique de classe ABC, d’un minimum de 5 livres, à proximité pour étouffer les flammes au besoi
    • N’éteignez JAMAIS les flammes avec de l’eau; cela risque de provoquer une boule de feu qui pourrait vous brûler et répandre le feu
    • Pour plus de sécurité lorsque vous faites de la friture, utilisez une friteuse munie d’un thermostat
    • Lorsque vous cuisinez, assurez-vous que les poignées des casseroles sont placées de manière à ce que les enfants ne puissent pas les atteindre

    Fours à micro-onde

    • Ne faites pas fonctionner le four lorsqu’il est vide
    • Faites preuve d'une extrême prudence si vous portez un stimulateur cardiaque. Les micro-ondes peuvent en perturber le fonctionnement
    • Vérifiez régulièrement si le joint d'étanchéité de la porte de même que les surfaces intérieures de la porte et de la cavité du four sont propres
    • Ne laissez pas le four à la portée des enfants
    • Ne permettez pas à de jeunes enfants de le faire fonctionner
    • Ne placez pas votre visage près de la fenêtre de la porte lorsque le four est en marche

    Cuisinières à gaz

    À l’installation:

    • Par souci de sécurité, assurez-vous que l'entrepreneur responsable de l'installation des appareils à gaz possède ses cartes de compétence
    • Faut-il changer la hotte au moment de l'installation d'une cuisinière à gaz ? GÉNÉRALEMENT NON
    • Il n'est pas nécessaire d'installer une hotte plus puissante pour évacuer les fumées de cuisson. Le Code de construction du Québec et le Code d'installation du gaz naturel et du propane nedemandent pas que la puissance d'une hotte utilisée avec une cuisinière à gaz soit supérieure à celle d'une hotte utilisée avec une cuisinière électrique. De façon générale, le Code de construction du Québec demande une ventilation de 105 pieds cubes par minute (PCM)

     

    L'écart entre l'appareil, le mur et les armoires:

    • Est-ce que les dégagements entre les surfaces de la cuisinière et les armoires doivent être supérieurs avec le gaz comparativement à l’électricité? NON
    • Le Code de construction du Québec ne spécifie pas de différence entre une cuisinière à gaz et une cuisinière électrique. Les distances à respecter à l'arrière et sur les côtés sont la plupart du temps indiquées dans le manuel d'instructions ou sur la plaque signalétique de l'appareil

    Pour plus de renseignements sur la prévention incendie, n’hésitez pas à communiquer avec le Service de la Sécurité incendie.

    Sources:

    Ressources naturelles Canada

    Ministère de la Sécurité publique

    Santé Canada

    Gaz Métro

  • Les liquides combustibles et inflammables

    Chaque année, on dénombre au Québec plusieurs incendies de bâtiment, dont 80 % se produisent dans une résidence, soit dans une maison unifamiliale, un jumelé ou un immeuble à appartements. Parmi ces incendies, 6 % se déclarent dans des aires d’entreposage ou dans des garages domestiques. C’est dans ces endroits que l’on dénombre les plus grandes quantités de matières domestiques dangereuses.

    La plupart des gens ne sont pas conscients de la quantité de matières domestiques  dangereuses qu’ils ont à la maison. On retrouve ces produits le plus souvent au sous-sol, au grenier, dans le garage, dans la remise, dans les placards, dans une pièce à débarras ou près de la fournaise.

    De toutes les matières domestiques dangereuses conservées à l’intérieur des résidences, les liquides combustibles et inflammables sont les plus fréquents.

    • Les liquides inflammables : L’essence, l’acétone, l’alcool, l’essence à briquet,
    • le naphta, l’essence à fondue, certaines colles « contact », etc.
    • Les liquides combustibles : Le kérosène, le mazout, la peinture à l’huile, l’huile à lampe, etc.

    LE PROPANE

    Le transport en voiture:

    Immobilisez la bouteille en la fixant bien solidement, en position debout. Assurez-vous que la soupape de sécurité est bien fermée. Gardez une fenêtre ouverte ou le coffre entrouvert.

    L’entreposage:

    En été comme en hiver, rangez la bouteille à l’extérieur, en position debout, dans un endroit hors de la portée des enfants. N’entreposez jamais la bouteille à l’intérieur.

    L’utilisation d’un appareil fonctionnant au propane:

    Avant d’allumer un appareil fonctionnant au propane, assurez-vous de respecter les recommandations du fabricant. Consultez les procédures sécuritaires d’utilisation et d’entretien préventif dans le manuel d’instructions ou demandez à votre marchand.

    Quoi faire si la bouteille prend feu?

    Si le feu prend à la sortie du robinet de la bouteille, éloignez-vous rapidement et appelez le 9-1-1. Ne tentez pas d’éteindre le feu.

    Des outils pour votre protection

    Lors de l’utilisation de combustibles ou de liquides inflammables, il est important de bien connaître lesproduits que vous utilisez, leurs particularités et leur compatibilité avec d’autres produits. De plus, ayez à votre disposition un outil de protection comme un extincteur portatif. Vous assurerez ainsi votre sécurité et vous éviterez le pire.

    Pour plus de renseignements sur la prévention incendie, n’hésitez pas à communiquer avec le Service de la Sécurité incendie.

     

    Fiche-conseil Liquides combustibles et inflammables

     

    Source : Sécurité publique Québec

  • Le monoxyde de carbone et ses dangers

    LE MONOXYDE DE CARBONE(CO) : UN GAZ TOXIQUE QUI PEUT TUER

    L’avertisseur de monoxyde de carbone est un outil de protection complémentaire important.

    L’AVERTISSEUR DE FUMÉE NE DÉTECTE PAS LE MONOXYDE DE CARBONE (CO).

    Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ?

    • Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore, inodore, sans goût et non irritant. Comme vous ne pouvez ni le voir, ni le goûter, ni le sentir, il peut vous tuer avant même que vous n’ayez constaté sa présence
    • Il peut provenir de divers appareils tels que foyer, poêle au bois, sécheuse à linge, système de chauffage principal et cuisinière qui utilisent comme combustible le bois, le mazout, le gaz naturel ou le gaz propane

    À l’extérieur du domicile, il est présent lorsque l’on utilise des souffleuses, des tondeuses, des génératrices, des véhicules automobiles et des camions qui fonctionnent tous avec un moteur à essence ou au diesel.

    INTOXICATION

    • Le monoxyde de carbone (CO) est très dangereux parce qu’il prend la place de l’oxygène dans le système sanguin, ce qui a pour effet d’asphyxier les cellules du corps et ainsi causer la mort
    • L'intoxication peut toutefois n'être que légère. Elle se manifeste par des nausées, des maux de tête et de la fatigue
    • Une intoxication sévère peut conduire rapidement à une perte de connaissance et  éventuellement entraîner la mort

    Causes possibles d’intoxication au monoxyde de carbone

    • Obstruction de la cheminée par des débris
    • Fuite dans les conduits d’évacuation des appareils à combustion de matières organiques
    • Véhicule à moteur en marche dans le garage, même avec la porte ouverte
    • Combustion incomplète par l’appareil

    Le meilleur moyen de prévenir une intoxication au monoxyde de carbone est l’entretien et l’utilisation sécuritaire de vos véhicules, appareils et petits outils à moteur.

    Conseils pratiques:

    • Ne laissez jamais un véhicule à moteur en marche dans un garage ou un abri, même avec la porte ouverte
    • N’utilisez jamais un barbecue ou un hibachi à l’intérieur de la maison, du chalet, ou d’un endroit clos ou mal ventilé
    • Ne faites jamais fonctionner des appareils à combustible (chaufferette, tondeuse, scie à chaîne, génératrice, etc.) dans un espace clos ou mal ventilé
    • N’utilisez jamais un four à gaz pour chauffer la maison, même pour une courte période.

    Le monoxyde de carbone a une densité voisine de celle de l’air, il se mélange donc facilement à l’air. Lorsque vous dormez, les symptômes d’une intoxication au (CO) ne vous réveilleront pas.

    Comment choisir un avertisseur de monoxyde de carbone ?

    Votre avertisseur de monoxyde de carbone (C0) doit présenter les six caractéristiques suivantes :

    1. Un logo de certification
    2. Une pile qui assure le fonctionnement de l’avertisseur en cas de panne électrique
    3. Un avertisseur de pile faible
    4. Un signal lumineux qui indique le bon fonctionnement de l’avertisseur
    5. Un signal d’alarme lumineux et un signal d’alarme sonore
    6. Un bouton test pour vérifier le bon fonctionnement de l’appareil

    Quoi faire si votre avertisseur de CO se déclenche?

    • Communiquez avec le 911 afin que les pompiers puissent mesurer le niveau de CO présent dans l’air et en rechercher les sources.
    • Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis des pompiers ou d’un expert.

    Où installer mon avertisseur de CO?

    • Dans le corridor, près des chambres à coucher
    • Près des chambres à coucher situées à tous les étages
    • L’avertisseur de monoxyde de carbone doit être installé selon les recommandations du fabricant

    Les endroits à éviter:

    • À l’intérieur d’un garage
    • Dans une pièce non aérée où sont entreposés des produits chimiques
    • Trop près d’un appareil à combustible

    L’avertisseur de monoxyde de carbone n’est utile que s’il est en bonne condition de fonctionnement. Pour les modèles munis d’une pile, remplacez-la aux changements d’heure, au printemps et à l’automne.

    Pour plus d’information sur l’installation de votre avertisseur de monoxyde de carbone, consultez le guide du fabricant.

     

    Fiche-conseil Monoxyde de carbone

  • Faire un plan d'évacuation qui sauve des vies

    COMMENT FAIRE UN PLAN QUI SAUVE DES VIES

    Un plan d’évacuation n’est pas seulement un bout de papier vous indiquant un chemin à suivre. C’est un outil essentiel qui peut vous sauver la vie et sauver celle de votre famille.

    Au Québec, entre 2003 et 2005, on a déploré en moyenne chaque année 60 décès  accidentels causés par un incendie. Huit incendies causant chacun la mort de trois personnes ou plus sont survenus au cours de ces trois années au Québec. Deux éléments importants sont souvent absents dans les cas d’incendie avec décès, soit un avertisseur de fumée fonctionnel et un plan d’évacuation connu de tous les résidents.

    Le but premier du plan d’évacuation est de créer des automatismes quant aux trajets à emprunter dans la fumée, de déterminer le point de rassemblement à l’extérieur du bâtiment et d’expliquer comment et quand aviser les secours. Le plan d’évacuation peut être utilisé dans d’autres circonstances que l’incendie, par exemple en cas d’alerte au monoxyde de carbone, d’odeur de gaz, etc.

    Le plan d’évacuation permet d’éviter la panique et, par conséquent, les gestes imprudents, car chaque membre de la famille sait quoi faire et par où sortir.

    Comment élaborer un plan d’évacuation?

    • Dessinez un plan de votre résidence en prenant soin d’indiquer les portes et les fenêtres ainsi que le numéro à composer en cas d’urgence, soit le 9-1-1 (prévoyez un espace autour du dessin de votre résidence pour dessiner quelques particularités de votre terrain telles que l’aire de stationnement, le cabanon, la piscine, etc.)
    • Prévoyez deux sorties par pièce et indiquez les trajets à emprunter pour sortir de la résidence de façon sécuritaire. Indiquez sur le plan l’emplacement des avertisseurs de fumée et des extincteurs portatifs
    • Déterminez un point de rassemblement, généralement à l’avant de la résidence. N’hésitez pas à aborder la question sous forme de jeu avec les enfants de moins de 7 ans. Ils auront un plaisir fou à simuler l’évacuation de votre résidence et seront prêts en cas de situation réelle. Exercez-vous au moins une fois par année

    Comment évacuer de manière sécuritaire ?

    • Touchez les portes du revers de la main pour détecter la chaleur
    • Si la porte porte est froide (température de la pièce), ouvrez-la lentement et vérifiez s’il y a du danger. Sortez en marchant à quatre pattes le long des murs
    • Si la porte est chaude, placez un drap dessous pour éviter que la fumée ne pénètre dans la pièce et dirigez-vous vers la fenêtre pour sortir, ou, si c’est impossible, pour être évacué par les pompiers. NE RETOURNEZ JAMAIS DANS UN BÂTIMENT EN FLAMMES
    • Composez le 9-1-1 dès que vous êtes en sécurité.

    Pourquoi se déplacer à quatre pattes en présence de fumée?

    De plus en plus, il y a dans nos résidences des matériaux composés de produits chimiques qui, lorsqu’ils sont surchauffés, dégagent des gaz hautement toxiques. Or en cas d'incendie, la majorité de ces gaz s'accumulent dans la partie supérieure des pièces d’un logement.

    Pourquoi un point de rassemblement extérieur ?

    • Lors d’une évacuation, il est important que les occupants se rassemblent au même endroit. Cela permet de s’assurer que personne ne manque à l’appel. De plus, on évite ainsi que quelqu’un ou les premiers pompiers ne retournent à l’intérieur pour sauver une personne déjà évacuée
    • Ne retournez pas dans un bâtiment en flammes. S’il reste des personnes à l’intérieur, avisez les pompiers dès leur arrivée ou mentionnez-le au préposé du service 9-1-1. Les pompiers disposent d’équipement pour travailler en présence de fumée et de flammes, vous non. Si vous retournez à l’intérieur, vous serez vous aussi une victime
    • Il est recommandé de fermer les portes derrière vous afin de retarder la propagation de l’incendie

    Pourquoi entretenir les issues ?

    • Il est recommandé de vous assurer que vos issues (portes et fenêtres) sont fonctionnelles et accessibles en tout temps. En hiver, il est important de s’assurer que la neige et la glace ne les obstruent pas afin de ne pas nuire à l’évacuation
    • Évitez d’encombrer les issues et les passages menant à celles-ci. Les objets qui les  encombrent pourraient retarder ou empêcher votre évacuation

    Quoi faire avec vos animaux et vos objets personnels ?

    • Pendant un incendie, ne vous arrêtez pas pour aller chercher vos animaux ou vos objets personnels. Sortez immédiatement de la maison et n’y retournez sous aucun prétexte
    • Appelez les services d’urgence en composant le 9-1-1. Plus tôt arriveront les pompiers, plus tôt ils sauveront vos biens
    • L’avertisseur de fumée veille sur vous et votre famille 24 heures sur 24. Maintenez-le en bon état de fonctionnement. Votre vie en dépend

    Pour plus de détails, communiquez avec le Service de la Sécurité incendie.

     

    Fiche-conseil Plan d'évacuation

     

    Source : Ministère de la Sécurité publique

Programme Voisin Secours

Lancé en novembre 2013 par le Service de sécurité incendie, le programme Voisins secours prend son envol à Saint-Eustache avec la participation de trois résidences pour personnes âgées sur le territoire.

Ce programme consiste à prendre des ententes avec les voisins de résidences pour personnes âgées, de 80 personnes et moins, afin que ceux-ci accueillent, en cas d’incendie, les sinistrés. Une ligne d’intervention permettra l’envoi de messages téléphoniques automatisés aux gens qui auront accepté de s’impliquer, afin de les inviter à aller à la rencontre des ainés lors d’un incendie. 

Autres fiches d'information