Les objets longs ne vont pas au recyclage : une publicité humoristique pour passer le message
21 septembre 2017

Les objets longs ne vont pas au recyclage : une publicité humoristique pour passer le message

(Saint-Eustache, le 21 septembre 2017) – Les objets longs, comme les boyaux d’arrosage, les lumières de Noël, les cordes à linge, les rallonges électriques, les rubans de toutes sortes, etc. ne vont pas dans le bac de recyclage. Voilà le message que les spectateurs verront sur les écrans du cinéma Saint-Eustache d’ici le mois de janvier, ainsi que sur le site Web de la Ville et sa page Facebook.

« Par cette campagne, nous voulons sensibiliser les citoyens aux bonnes pratiques du recyclage. Plusieurs croient qu’ils posent le bon geste en mettant le plus d’articles possible dans le bac de recyclage, mais c’est faux. Par exemple, les objets longs, quels qu’ils soient, brisent la machinerie au centre de tri. Conséquemment, c’est l’usine au grand complet qui doit cesser ses opérations, le temps de réparer l’équipement », a expliqué la conseillère municipale responsable des dossiers environnementaux, Mme Isabelle Lefebvre, lors d’un point de presse.

Réalisée par le Service des communications et des relations avec les citoyens, sous la direction des productions Kinescope, la publicité met en scène un citoyen qui, mécontent de s’être fait asperger par son boyau défectueux alors qu’il s’apprête à arroser, le jette, sans réfléchir, dans son bac bleu. S’ensuit le parcours du boyau jusqu’au centre de tri où il s’empêtre dans les mécanismes de la machinerie, puis cause un bris d’équipement. Le citoyen bien intentionné sera surpris de voir ce qu’il advient de son vieux boyau d’arrosage.

« En utilisant l’humour, les citoyens retiendront le message à l’effet que les objets longs ne doivent pas aller dans le bac de recyclage! Cette campagne de sensibilisation fait partie des mesures que nous mettons en place pour améliorer la qualité des matières qui sont envoyées à Tricentris, le centre de tri qui dessert notre municipalité. Je profite d’ailleurs de cette tribune pour remercier Tricentris pour l’octroi de la subvention qui permet de réaliser en totalité cette belle campagne », a conclu le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron.

Retour aux actualités