Saint-Eustache accroît la superficie de ses zones vertes protégées!
11 mai 2022

Saint-Eustache accroît la superficie de ses zones vertes protégées!

(Saint-Eustache, le 11 mai 2022) – Dans le but d’accroître la superficie des zones vertes protégées sur son territoire, le maire de Saint-Eustache, M. Pierre Charron, et le président de la Commission de développement économique, le conseiller municipal M. Patrice Paquette, ont annoncé que la Ville entreprend des démarches dans le but d’acquérir une quarantaine de lots contigus aux terrains déjà acquis par la Ville pour le parc Nature. Ce faisant, la Ville s’assure que la totalité des terrains actuellement utilisés par les usagers de ce parc deviendra à terme l’entière propriété des Eustachois·es, ce qui garantit à perpétuité l’accès au plus vaste espace vert public du territoire.

En première étape, le conseil municipal a entériné à la séance de mai, une résolution visant à faire parvenir un avis d’imposition de réserve foncière aux propriétaires de plusieurs lots environnants, signifiant ainsi l’intention de la Ville d’acquérir ces terrains. Lorsqu’ils reçoivent un avis d’imposition de réserve foncière, le ou les propriétaires ne peuvent, pendant sa durée, en l’occurrence ici de deux ans, effectuer toute construction, amélioration ou addition sur le lot en question. « C’est le temps qu’on se donne pour finaliser les ententes avec les propriétaires concernés. », de dire le maire.

Celui-ci a tenu à préciser que le sentier de ski de fond et de raquette existant traverse plusieurs de ces lots, avec la permission des propriétaires. « Une permission ponctuelle ne garantit cependant pas l’accès à long terme. Nous devons pérenniser le parc Nature qui est extrêmement fréquenté. Nous souhaitons, en outre, que ces transactions puissent se faire sans ajouter au fardeau fiscal des Eustachois·es. À cette fin, nous entreprenons, dès aujourd’hui, une démarche en vue d’obtenir une subvention du Programme de la Trame verte et bleue de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), qui absorbera une grande part des coûts d’acquisition, et comptons consacrer à ce projet porteur la compensation de 900 000 $ versée par Hydro-Québec pour le passage de la ligne électrique », a-t-il ajouté.

Un parc Nature protégé et aménagé
Le maire a profité de l’occasion pour rappeler les démarches en cours, qui visent à permettre à la Ville de procéder aux aménagements projetés pour le parc Nature, dont l’aménagement d’un chalet d’accueil, d’un stationnement, d’un sentier de patin hivernal et de sentiers d’interprétation balisés en été. « Pour être réalisés, ces projets devaient recevoir l’aval de la Commission de protection des terres agricoles du Québec (CPTAQ). Or, nous venons de recevoir un avis préliminaire favorable de la Commission, et avons bon espoir d’obtenir sous peu une réponse finale tout aussi favorable, puisque ces projets ne viennent nuire en rien aux activités agricoles du secteur. », a mentionné le maire Charron.

Résidus de lots non boisés dédiés à la zone d’innovation agricole
Les élus ont par ailleurs précisé que les lots sur lesquels ont été émis des avis d’imposition de réserve ne présentent pas tous une uniformité en termes de couvert forestier. Dans ces conditions, la Ville entend consacrer la majeure partie des sections boisées au parc Nature. Les autres sections de ces terrains, considérées propres à l’agriculture et à l’acériculture, seront quant à elles dédiées au futur parc d’innovation agricole. « Nous faisons d’une pierre deux coups. Assurer un héritage naturel de grande qualité aux Eustachois·es et mettre en place les conditions pour un projet de développement de la zone agricole extrêmement prometteur », a conclu Patrice Paquette.

Retour aux actualités