Classé comme immeuble patrimonial par le gouvernement provincial en 1976 et reconnu comme lieu historique national par le gouvernement fédéral en l’an 2000, le moulin Légaré est le témoin privilégié de l’histoire de Saint-Eustache. Fondé en 1762, il a subi, au cours des décennies, de multiples changements, tant au niveau de son bâtiment que de ses mécanismes. Il demeure toutefois le plus vieux moulin à farine mû par la force de l'eau, à n'avoir jamais cessé de fonctionner depuis sa mise en service, en Amérique du Nord.

Fenêtre ouverte sur le passé, il offre aux générations actuelles la possibilité de découvrir leur histoire et même de la savourer puisqu’on y vend de la farine de blé et de sarrasin ainsi que des produits régionaux. Il est possible visiter le moulin à farine, soit de façon autonome ou, en saison estivale, de manière commentée en compagnie d’un guide-interprète.

Sur le site du moulin Légaré, se trouve également la halte du moulin (ouverte durant la saison estivale) où les visiteurs peuvent déguster, de juin à août, la traditionnelle galette de sarrasin mais aussi d’autres produits faits à même la farine du moulin.

Consultez le dépliant de la Halte du moulin

Plusieurs festivités ont lieu au moulin Légaré dont en juin, la Journée des moulins, en septembre, le fameux Festival de la galette et des saveurs du terroir ainsi que d’autres événements ponctuels.

En savoir plus sur le moulin Légaré et l'horaire des visites 

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour en savoir plus sur La Corporation du moulin Légaré, un organisme à but non lucratif créé en 1976 dans le but d’assurer la protection et la mise en valeur du moulin Légaré, ainsi que la pérennité du métier de meunier. 

Corporation du moulin Légaré

Le saviez-vous? Le moulin Légaré est la plus vieille industrie toujours en opération au Canada. On y produit annuellement entre 30 et 40 tonnes de farine de blé et de sarrasin, selon les méthodes traditionnelles de fabrication de la farine.

Un brin d'histoire...

  • 1762 : Construction du moulin, ordonnée par le seigneur Louis-Eustache Lambert-Dumont afin que ses censitaires puissent y faire moudre leur grain.
  • 1854 : Décès du seigneur Lambert-Dumont. Son gendre, Charles-Auguste-Maximilien Globensky, lui succède et prend possession du moulin.
  • 1880 : Modifications aux mécanismes du moulin : la roue à godet est remplacée par deux turbines en fonte, et une troisième, plus petite, est ajoutée au tournant du siècle. Installation d’un nettoyeur à grains mécanique. Tous ces mécanismes sont encore fonctionnels aujourd'hui.
  • 1902 : Globensky vend le moulin à un dénommé Urbain Gagnon. Celui-ci fait construire une maison de style «boomtown» au-dessus du moulin.
  • 1908 : Ruiné, Gagnon doit se départir du moulin et le vend à Magloire Légaré.
  • 1919 : Modification du toit du moulin : diminution de la pente pour ainsi augmenter l'espace disponible au grenier.
  • 1924 : Décès de Magloire Légaré. Sa veuve, Virginie Villiotte dit Latour, assure alors la gestion du moulin et devient une femme d'affaires. Donat Légaré remplace son père sur le plancher de production, assisté par le benjamin de la famille, Philippe.
  • 1953 : Les deux frères rachètent le moulin à leur mère.
  • 1976 : Le moulin Légaré est classé immeuble patrimonial par le gouvernement du Québec.
  • 1978 : La Ville de Saint-Eustache devient propriétaire du moulin et en confie la gestion à la Corporation du moulin Légaré, un organisme à but non lucratif créé deux ans auparavant.
  • 2000 : Le moulin Légaré est classé lieu historique national.